Le Festival de Cannes 1946

Cet article est écrit par Gilles DAUTRICOURT consultable sur Mémoire Blog AlloCiné.

*********

FIF_46

 

Nous sommes le 20 Septembre 1946, il est 21 heures est c'est à cet instant que s'ouvre, à Cannes, le premier «second »Festival international du film sous la présidence de Georges HUISMAN.

Petite anecdote, le Ministre Robert LACOSTE déclare ouvert le "Salon de l'agriculture". Un jolie lapsus quand on sait que les lauriers seront nombreux ....

De magnifiques festivités accompagnent l'ouverture du festival : défilé de chars, corso fleuri,  feux d'artifice.

La Marseillaise est chantée par Grace MOORE au Grand Hôtel, drapée dans une magnifique robe décorée de notes de musique.

Plus de deux cents participants et onze pays présentent leurs films parmi lesquels quelques beaux chefs-d'oeuvre

Rome Ville ouverte, de Roberto ROSSELLINI, Les Enchainés, d'Alfred HITCHCOCK, dont on inverse deux bobines !!!

Ce n'est pas cela, qui fera oublier le plus long baiser de l'histoire du cinéma entre Cary GRANT et Ingrid BERGMAN.

Seront également présentés, Hantise, de Georges CUKOR, Brève Rencontre, de David LEAN, The lost Week-end (Le poison), de Billy WILDER, Gilda de  Charles VIDOR, Partie de Campagne de Jean RENOIR, et bien d'autres encore.

Tout participant recevra un prix.

Le Prix du jury international sera attribué à :

La Bataille du Rail de René CLEMENT, ce dernier obtiendra également le Grand Prix international de la mise en scène.

Le prix de la meilleure interprétation féminine est attribué à Michèle MORGAN, de Jean DELANNOY, pour son rôle d'aveugle dans la Symphonie Pastorale avec Pierre BLANCHAR.

Une composition remarquable pour les plus beaux yeux du cinéma français ...

Meilleure interprétation masculine pour Ray MILLAND, dans The lost Week-end (Le poison).

Le prix du Comité international des arts et des lettres pour le cinéma est attribué à Jacques-Yves COUSTEAU, pour son film Epaves.

Une petite ombre à ce tableau, la mort d'un grand acteur : RAIMU

Les photographes s'en donnent à coeur joie et "mitraille" sur la plage, des starlettes dans des tenues pour le moins légères.

Dans cette première grande manifestation d'après-guerre, le tourisme et le cinéma sont en accord parfait et déjà, nous attendons la suite l'année prochaine ...

La-symphonie-pastorale_Morg

*********

les-enchaines

 *********